En concert au Stade de France, Jay-Z et Beyoncé assurent le buzz. Du Beyoncé à la française arborant fièrement le maillot de Raphaël Varane. C’est le début d’une longue quête au maillot bleu deux étoiles toujours pas terminée pour de nombreux supporters de l’Équipe de France, avides de porter fièrement la deuxième étoile sur le torse. Pour autant, la quête s’annonce rude et tous ne pourront pas arborer fièrement les deux étoiles dès ce week-end. Avant même la fabrication du modèle 2018 des Bleus, l’équipementier avait ainsi décidé de réduire les commandes françaises de 20%. Dès le début, c’était compliqué… Une campagne imaginée par l’artiste Jean-Paul Goude mettait en avant une génération sans complexe. Les Bleus disputent le premier tour à Toulouse, le deuxième à Pau avant de rallier le Palais omnisports de Paris-Bercy pour la phase finale. Les Bleus ont ainsi joué certains matches avec de faux maillots deux étoiles! Selon nos sources, seules 160.000 tuniques deux étoiles ont été livrées depuis l’été dernier. Ces granulés sont ensuite filés pour obtenir un nouveau fil de haute qualité qui servira à la fabrication de nos produits, afin d’offrir des performances optimales avec un impact moindre sur l’environnement.

Dans l’impossibilité de parer ses champions du monde, la ­Fédération fait appel à une société de flocage afin de broder une deuxième étoile. On estime que, tous sports confondus, plus de quatre millions des maillots réplicats de Nike devraient être écoulés dans l’Hexagone en 2018. Directeur de NPD, David Richard note qu’un événement d’un tel retentissement mondial fait « boule de neige sur les ventes des marques de sport en général ». Il y a quatre ans, la marque aux trois bandes affirmait avoir vendu 3 millions de maillots de l’Allemagne championne du monde au Brésil. De la Bundesliga, le championnat d’Allemagne nous avons, parmi d’autres tenues, le maillot du Hambourg équipe championne d’Europe, les maillots rétro officiels du Borussia Mönchengladbach ou celui de l’Eintracht de Francfort. Sur la boutique en ligne de la Fédération, le maillot match à 140 euros apparaît très rarement. Après une très courte défaite (16-19) contre les Anglais, futurs vainqueurs et alors invaincus depuis 14 matchs, où ils montrent du beau jeu, les Bleus battent difficilement l’Écosse (22-16), s’inclinent en Irlande (9-19), où le jeu déployé est plus décevant, puis battent largement l’Italie à Rome 40 à 18. Enfin, ils s’imposent au Stade de France face au pays de Galles (20-18) au cours d’un match historique qui dura près de 100 minutes : à la fin du temps réglementaire, alors que le score est de 13 à 18 en faveur des Gallois, les Français poussent et gagnent mêlée après mêlée à 5 mètres de la ligne galloise sans qu’aucun essai de pénalité ne soit accordé.

Au stade de France, les Bleus perdent contre l’Irlande (20-22), qui remporte le Tournoi ; le XV de France terminant quatrième. Une défaite contre la Colombie au Stade de France soldait sa première exposition. L’épopée de 1996 débute lors de l’été 1995, le club disputant la Coupe Intertoto qualificative à la Coupe UEFA, pour se terminer au printemps de l’année suivante avec une défaite en finale contre le Bayern Munich. Lors de la 1/2 finale France-Croatie de la Coupe du monde 1998, les deux hommes, alors joueurs, avaient eu une altercation dans ce même stade, qui s’était soldée par l’expulsion du « Président », maillot equipe de france euro 2021 le privant de finale. En 1998, l’âge de pierre en matière de merchandising, Adidas avait écoulé 600.000 unités de son exemplaire étoilé au cours des six mois qui avaient suivi le triomphe de ­Zinédine Zidane et des siens. Une vraie performance : celui de l’Euro 2016 avait plafonné à 500.000 unités. Malgré une domination presque constante, les Bleus ne trouvent pas la faille et se heurtent au taulier XXL paraguayen. Le séjour des Bleus en Allemagne débute avec leur arrivée le 8 juin, après un stage de préparation d’une semaine à Tignes et plusieurs matchs amicaux en France.

Pendant cette période, les Bleus gagnent 41 des 77 matchs (53 %) qu’ils disputent. Les Bleus sont près de réaliser un exploit, ils ne s’inclinent que par 13 à 14. L’équipe de France progresse et parvient à remporter deux matchs sur quatre lors des Tournois des Cinq Nations en 1921, 1930 et 1931. Elle remporte sa première rencontre en déplacement le 3 avril 1920 à l’occasion d’un match contre le XV d’Irlande à Dublin. À l’époque, les Bleus n’affolaient ni les foules ni les pronostics. Personne n’y croyait au début et pourtant, les bleus l’ont fait. L’histoire ne fait que commencer. Le capitaine des Bleus, Jean-Pierre Rives, gagne alors le surnom de Casque d’or qui souligne la vaillance dont il a fait preuve durant ce Tournoi. Le bilan des Bleus contre l’équipe d’Afrique du Sud, de 1961 à 1968, est lui aussi négatif avec quatre défaites (dont deux à Colombes), deux victoires et un match nul. Des maillots doivent arriver dans les jours qui viennent, mais les boutiques étaient encore à sec ou presque en cette semaine de rassemblement de l’équipe de France (les Bleus porteront un maillot spécial, vintage, ce lundi contre l’Islande pour célébrer les 100 ans de la Fédération).